Cameroun - Impact du COVID-19/Paule Owona Assoumou (DG de l’Autorité Aéronautique civile): «Le chiffre d’affaires des acteurs du transport aérien est quasi nul depuis plusieurs mois»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Aug-2020 - 16h13   3539                      
0
Mme Paule Owona Assoumou Epse Koki archives
Elle rassure cependant que toutes les mesures ont été prises pour une réouverture du ciel camerounais dans le respect des protocoles sanitaires imposés à la suite du COVID-19.

Le 29 juillet 2020, le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute, a visité l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen  et a déclaré que le Cameroun était prêt pour la réouverture de ses frontières aériennes, fermées aux vols commerciaux depuis la mi-mars.  

Au micro de la CRTV Radio le 11 août 2020, la directrice générale de l’Autorité Aéronautique Civile du Cameroun (CCAA) s’est voulue rassurante sur l’ensemble des mesures prises afin d’éviter une nouvelle vague de contaminations au COVID-19.

«L’approche du gouvernement s’est jusque-là voulue prudente et progressive sur la réouverture des frontières aériennes au trafic commercial régulier, afin de permettre à tous les acteurs du transport aérien de maîtriser leurs procédures. C’est dans cette perspective que le gouvernement a autorité des vols expérimentaux, en nombre limité, pour tester le protocole de gestion sanitaire de tous les vols. C’est ce cycle mis en place depuis le mois de mai (2020, NDLR) qui nous permet d’être confiants et de vous confirmer qu’à ce jour, nous sommes prêts pour accueillir un volume important de passagers», a déclaré Mme Paule Owona Assoumou, épouse Koki.

Comme avec plusieurs autres secteurs, le Coronavirus impacte négativement le transport aérien au Cameroun, dont l’affluence moyenne tourne autour de 1,5 million de passagers par an.

«La nécessaire fermeture des frontières aériennes a stoppé ce flot incessant des passagers dans nos aéroports. Et la durée de crise sanitaire entraîne malheureusement la baisse des revenus pour les personnels de ce secteur, la faillite des compagnies aériennes, une suppression massive d’emplois. Au Cameroun, il y a eu un effet immédiat sur les ressources des acteurs du secteur, notamment la CCAA, les Aéroports du Cameroun, l’ASECNA, la CAMAIR-CO, les prestataires de sûreté, les agents de voyages etc. Le chiffre d’affaires de chacun de ces acteurs est quasi nul depuis plusieurs mois», a indiqué le DG de la CCAA.

 

 

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique