Cameroun – Insécurité: Selon le journal l’œil du Sahel, 7 civils ont été tués lors d'attaques de Boko Haram dans 3 villages du Mayo-Sava (région de l’Extrême-Nord)

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Dec-2019 - 20h02   1942                      
2
Une localité de l'Extrême-Nord après l'attaque de Boko Haram archives
En dehors des morts enregistrés, il y a eu 4 blessés et des denrées alimentaires emportées.

Du 1er au 3 décembre 2019, des hommes armés appartenant au groupe terroriste Boko Haram ont attaqué 3 villages dans le département du Mayo-Sava, région de l’Extrême-nord. Selon l’ordre chronologique des attaques évoqué par le Tri-hebdomadaire L’œil du Sahel en kiosque ce mercredi 04 décembre 2019, la plus récente est celle survenue dans la nuit du 02 au 03 décembre 2019 dans le village de Zangola, situé dans le canton de Kolofata. Selon des information recueillies auprès des populations riveraines par le journal que dirige Guibaï Gatama «Des assaillants armés sont venus en grand nombre et ont tué 3 personnes et blessé une autre. Ils ont également pillé des maisons et emporté une quantité importante de denrées alimentaires et des effets vestimentaires appartenant aux villageois. Après leur forfait les terroristes sont repartis sans être inquiétés. C’est après avoir terminé leur sale besogne et quitté le village que l’armée est arrivée et a tenté de les poursuivre en vain»

 

A Kochtrehe, village situé non loin de Kourgui dans l’arrondissement de Mora, les populations ont vécu une situation similaire dans la nuit du 1er au 2 décembre 2019. Ces dernières ont été attaquées aux environs de 22h40, par une bande de combattants de Boko Haram alors qu’elles assistaient à une veillée mortuaire. «Les insurgés ont pris le contrôle du village. Ils se sont dirigés dans un lieu de deuil ou étaient rassemblées plusieurs personnes.Dès qu’ils sont arrivés, ils se sont mis à tirer sur la foule. C’était la débandade totale, le sauve qui peut. Les gens couraient dans tous les sens. Beaucoup de femmes ont fui sans pouvoir prendre avec elles leurs enfants. Le lieu de deuil s’est transformé en théâtre de guerre. Qui s’est soldé par un carnage» a confié un témoin à nos confrères de l’œil du Sahel. L’attaque a fait 04 morts et 3 blessés. Les morts sont les nommés André Boukar, Etienne Devago, Nevada Marck, et Warda Tchango. Quant aux blessés on les connaît sous les noms de Koumra, Yakouba Geremi et Abdou Leke.

 

Dans la même nuit du 1er au 2 décembre 2019, le village Yegoua a également été visité par les Djihadistes. Fort heureusement lors de cette 3e attaque, la secte islamiste n’a pas fait de morts. Tout de même, ses combattants ont saccagés 11 maisons, et ont emporté des vivres et des vêtements.

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique