Cameroun - Liberté de la presse: Le Syndicat des journalistes appelle au boycott des convocations du Conseil National de la Communication

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Sep-2019 - 15h21   3037                      
1
Membres du SNJC archives
C’est la quintessence d’un message publié le 10 septembre 2019 par le secrétaire général de ce syndicat.

Plusieurs journalistes ont récemment été convoqués au Conseil National de la Communication (CNC). Réagissant à ces convocations, le secrétaire général de du Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC), a invité ses membres à boycotter l’organe de régulation des médias.

«Le SNJC recommande à ses membres concernés par ces convocations de les ignorer et de continuer à vaquer à leurs occupations», indique Charles Nforgang, dans un communiqué publié le 10 septembre 2019.

Il souligne que les journalistes doivent respecter les règles professionnelles et principalement la Charte de Munich qui dit expressément en son article 10 que: «le journaliste n’accepte, en matière d’honneur professionnel, que la juridiction de ses pairs, à l’exclusion de toute ingérence gouvernementale ou autre».

Le SNJC a toujours qualifié le CNC que dirige l’ancien journaliste de la CRTV, Peter Essoka, d’organe illégitime. «Le SNJC est un instrument de règlement de comptes et d’aliénation de la liberté de presse», précise son secrétaire général.

Les tensions ont toujours existé entre le SNJC et le CNC. Le syndicat estime notamment que le mandat de l’actuel président par intérim, qui devait durer six mois, a expiré depuis décembre 2014 et que toutes les décisions prises par Peter Essoka depuis, sont nulles et de nul effet.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique