Cameroun - Société: Clash entre la police et l’activiste André Essama qui  a érigé à Douala une statue de John Ngu Foncha, figure emblématique de la lutte pour la cause anglophone

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
DOUALA - 27-Dec-2016 - 19h47   57335                      
23
Statue de John Ngu Foncha RTF
Ce mardi 27 décembre 2016, entre 14h et 16h, une scène rocambolesque s’est produite au carrefour Bonakouamouang à Douala, la capitale économique du pays.

Tout a commencé quand, sous un temps ensoleillé, l’activiste André Blaise Essama y a débarqué pour implanter une statue de John Ngu Foncha, figure emblématique de la lutte pour la cause anglophone, décédé le 10 avril 1999 à l’âge de 82 ans. Immédiatement, une foule nombreuse s’est agglutinée de part et d’autre pour admirer la sculpture.

La statue de J. Ngu Foncha (c) R.T.F.

Alertée, la police a débarqué sur les lieux pour embarquer le monument. Mais, c’était sans compter avec la résistance d’André Blaise Essama. Une opération qui a sérieusement perturbé la circulation à cet endroit à fort trafic.

Essama et la statue de John Ngu Foncha (c) R.T.F.

Après une échauffourée, l’activiste a été contraint d’abandonner la sculpture à la police. Les hommes en tenu ont cependant eu du mal à l’emporter, tellement elle était lourde. André Blaisse Essama est reparti libre en promettant à ses nombreux fans qui scandaient son nom à tue-tête de revenir avec une autre statue…

Essama et la statue de John Ngu Foncha (c) R.T.F.

L’activiste nationaliste qui a la réputation de destructeur des monuments dédiés aux colons français est sorti de prison il y a trois mois seulement. Il avait passé six mois au pénitencier de New-Bell à Douala pour avoir vandalisé le monument du Général Leclerc au quartier Bonanjo.

SUR LE MEME SUJET:



Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique