Cameroun - Transport aérien: Mécontentement des passagers face à l’augmentation du timbre aéroportuaire

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jan-2018 - 14h19   7507                      
9
Aéroport de Douala Archives
Il est passé de 10.000 FCFA à 25.000 FCFA, selon la nouvelle loi des finances en vigueur depuis le 2 janvier 2018.

A l’aéroport de Douala, les passagers à destination de l’international, ayant des billets émis en 2017 pour des voyages comptant pour 2018 doivent payer un surplus de 15.000 FCFA. «C’est du vol pur et simple. J’ai acheté mon billet  depuis le 20 décembre 2017, mon retour est prévu pour le 6 janvier 2018 et on me demande, au nom de la nouvelle loi des finances de payer un surplus de 15.000 FCFA. Pourquoi ? En vertu de quoi ? Mon billet n’est pas concerné par cette loi», s’insurge un voyageur rencontré par Le Quotidien de l’Economie.

Pourtant, apprend-on dans les colonnes du journal en kiosque le vendredi 12 janvier 2018, une note affichée et signée de la direction générale des impôts indique: «La taxe D7 portée sur vos billets d’avion a été revue à la hausse. Elle passe de 10.000 FCFA à 25.000 FCFA selon la loi des finances 2018. Aussi, tous les billets d’avions émis en 2017 pour des voyages comptant pour 2018 (segment aller comme segment retour), le passager devra payer à l’aéroport un complément de 15.000 FCFA pour régulariser la taxe en question qui en 2017 avait été collectée à 10.000 FCFA au lieu de 25.000 FCFA pour cette année. Merci d’informer les différents passagers».

Après plusieurs remous, les passagers ont dû se plier à la nouvelle réglementation. Il faut noter que l’augmentation du timbre aéroportuaire fait partie des compensations relatives, par exemple, à la suppression dans le projet de loi de finances 2018, de la re-fiscalisation de l’importation du blé dur au taux de 5%. L’on note ici que le droit de timbre d’aéroport pour les vols nationaux, lui, ne devrait pas connaître une augmentation. Il est toujours fixé à 1 000 FCFA.

La dernière fois qu’il y a eu une réforme concernant le timbre aéroportuaire, c’était le 1er mars 2015. Depuis cette date, ledit droit de timbre se paie au moment de l’achat ou de l’émission du billet d’avion et non plus avant l'embarquement. Selon la direction générale des Impôts, cette innovation répondait au triple souci de simplification, de modernisation et de sécurisation. «Simplifier et moderniser les procédures, mieux sécuriser les recettes. Les passagers y gagnent, les compagnies y gagnent, l’administration y gagne», avait expliqué la Direction Générale des Impôts à cette époque.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique