Cameroun : Voici la biographie de l’officier général Kodji Jacob que le président Paul Biya a choisi d’ériger en modèle pour la 37e promotion de l’EMIA

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Jan-2020 - 13h16   11428                      
1
Le Général de division Jacob Kodji de son vivant MINDEF
Mort accidentellement au front de la guerre contre Boko haram dans la Région de l’Extrême-Nord, le général de division Kodji Jacob, va dominer par ses souvenir, la cérémonie de Triomphe de la 37e promotion de l’EMIA prévue ce vendredi 24 janvier 2020 à la cour d’honneur de la brigade du Quartier général à Yaoundé.

Le président de la République, Paul Biya, Chef des forces armées, a décidé de baptiser cette 37e promotion, du nom du général de division Kodji Jacob, tué en 2017 dans un accident d’hélicoptère au front de la guerre contre Boko haram dans la Région de l’Extrême-Nord.

Dans le dossier de presse publié par la division communication du ministère de la défense pour l’évènement de ce jour, l’on après que Jacob Kodji était un natif de Mogodé, dans le département du Mayo Tsanaga, région de l’Extrême-Nord. Il est né le 27 janvier 1960.

En septembre 1983, il est engagé spécial à l’EMIA au titre de la promotion « Rigueur et Moralisation » qui triomphe le 23 mai 1985. Le jeune officier fera de ce nom de baptême, un mode de vie. Nommé aux commandes de la quatrième Région Militaire Interarmées en 2015, le Colonel Kodji Jacob va s’appliquer avec méthode et minutie, à endiguer, puis réduire les capacités de nuisance de la secte terroriste Boko Haram. Une attitude qui s’avèrera salutaire, notamment lorsqu’il faudra appliquer les feux de l’artillerie, son arme d’origine, contre les positions de l’ennemi. Les batailles de Bargaram et Assigashia restent parmi les plus épiques de ses faits d’armes.

Promu au grade de Général de Brigade en 2015, l’officier va se montrer d’une grande adaptabilité, en réorientant son dispositif et ses modes opératoires vers la lutte contre-insurrectionnelle dans laquelle avait basculé Boko Haram. Par sa présence permanente sur le terrain, cet officier savait gagner l’estime et l’adhésion de ses hommes dont il partageait le quotidien et auxquels il communiquait son idéal pour la Patrie.

Démontrant par ailleurs son côté profondément humain en dépit des rudesses du métier, la sympathie des populations de sa zone de responsabilité lui était acquise, grâce aux diverses actions caritatives qu’il avait initiées à leur bénéfice. L’une des retombées majeures de cette proximité sera la collaboration desdites   populations avec les Forces de Défense et de Sécurité, facteur déterminant dans le refoulement et la destruction des cellules de la secte terroriste Boko Haram.

Le décès du valeureux Officier Général interviendra des suites d’un accident d’hélicoptère, le 22 janvier 2017 à Bogo, alors qu’il était en mission de reconnaissance sur le secteur. Le Général de Division Kodji Jacob dont la 37e promotion d’EOA de l’EMIA porte le nom, aura sa carrière durant, été un modèle d’obéissance à la hiérarchie, d’engagement et de détermination dans l’exécution de sa mission, d’abnégation et de consécration à la Patrie.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique