Cameroun: 5 ans après les plaintes de la Airline Operators Committee, l'inondation de l'aéroport international de Douala relance la polémique sur la vétusté de cette infrastructure.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Sep-2023 - 19h30   13961                      
18
La pluie inonde l'intérieur de l'aéroport de Douala Capture d'écran
Edgar Alain Mebe Ngo'o, alors Ministre des Transports, avait annoncé en février 2018, des travaux de rénovation de l'aérogare pendant une durée de deux ans.
Cinq ans après, l'aérogare de l'aéroport international de Douala est toujours dans un état de vétusté très avancé.
Ceux qui en doutaient encore, en ont eu la preuve durant le week-end du 16 au 17 septembre 2023 quand les usagers ont été surpris à l'intérieur de l'infrastructure aéroportuaire par des gouttes de pluie. L'aéroport de Douala a ainsi pris l'eau à la suite de fortes averses qui se sont abattues sur la capitale économique. Les flaques d'eau au sol et des eaux pour recueillir les infiltrations d'eau sont des images déshonorantes devenues virales sur les réseaux sociaux.
 
 
La direction des Aéroports du Cameroun (ADC), a expliqué que l'inondation est la conséquence des travaux en cours de réfection séquentielle du complexe d'étanchéité de l'aéroport international de Douala.
 
"Compte-tenu du niveau de pluviomètre important, il pourrait y avoir quelques fuites d'eau au sein de l'aérogare, qui ont été très rapidement maîtrisées par nos services. ADC SA remercie l'ensemble des usagers de l'Aéroport International de Douala pour leur bonne compréhension habituelle.Par ailleurs, il convient de rappeler que cet aéroport qui a été mis en service au début de la décennie 70, fait l'objet d'un programme de Rénovation totale dont le programme sera présenté au grand public en temps opportun" a ajouté la direction des ADC.
 
 
Cet incident survient cinq ans après une lettre des membres de la Airline Operators Committee (AOC) de Douala, l'association regroupant les 15 compagnies aériennes (Air France, Brussels Airlines, Turkish Airlines, RAM, Ethiopian Airlines, Asky, Karinou Airlines, Kenya Airways, South African Airways, Trans Air Congo, Rwandair, Air Côte d'Ivoire, Cronos, Ceiba et même la compagnie camerounaise Camair-Co) desservant ledit aéroport. Lettre envoyée à la direction des ADC. Dans cette correspondance, l'AOC exprimait sa « préoccupation » sur l'état général de l'infrastructure.
 
Les compagnies protestaient contre le mauvais entretien du matériel informatique et du matériel de piste (chariots, porte-conteneurs, etc.). Mais pas que. « Si on exclut quelques parties du cheminement des passagers, le bâtiment est d'une saleté repoussante : peintures défraîchies, murs décrépis, toilettes infréquentables, faux plafonds sales ou manquants, travaux d'aménagement abandonnés, huisseries fatiguées, branchements électriques ou informatiques incohérents aux circuits inconnus, etc. » déplore l'AOC.
 
Après cette dénonciation abondamment relayée par la presse, Edgar Alain Mebe Ngo'o, alors ministre des transports, avait réuni les différentes parties afin d'envisager des solutions. Au terme de la réunion du 24 février 2018 à Douala, le membre du gouvernement avait déclaré que « certains travaux doivent être engagés par ADC et achevés dans deux semaines ». Toutefois, avait reconnu le ministre des transports, d'autres travaux nécessitant des moyens conséquents seront réalisés à long terme.
 
Rappelons qu'en 2016, l'Etat du Cameroun avait contracté un prêt de 46 millions d'euros (30 milliards FCFA) sur quatre ans auprès de l'Agence française de développement (AFD pour rénover l'aéroport de Douala. La première partie qui concernait la rénovation de la piste, a été retenue dès mars 2016. La seconde partie, qui concerne l'aérogare, a pris du retard.
 
Vidéo inondations week-end du 16 au 17 septembre 2023 
 
Aéroport international de Douala inondé(c) A. A
 
 
 
Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique