Cameroun - Assassinat de Martinez Zogo: L'étau des enquêteurs se resserre autour des éléments de la DGRE au SED.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Feb-2023 - 11h14   16977                      
10
Martinez ZOGO Archives
Une vingtaine d'éléments de la Direction générale de la recherche extérieure dont de hauts responsables sont auditionnés depuis 48 heures dans les locaux du Secrétariat d'Etat à la défense à Yaoundé.

Quinze jours après l'enlèvement, suivi de l'assassinat du journaliste et lanceur d'alertes Arsène Salomon Mbami Zogo alias Martinez Zogo, les auteurs de ce crime odieux ne sont toujours pas identifiés.

Mais, l'enquête mixte Gendarmerie-Police, ordonnée par le Président de la République, Paul Biya, a conduit à l'interpellation d'une vingtaine de personnes, toutes en service à la Direction Générale à la Recherche Extérieure (DGRE).

"Maxime EKO EKO, le patron de la DGRE et Justin DANWE, son Directeur des opérations, font partie des personnes auditionnées et gardées à vue"  explique à Cameroon-Info.Net une source proche du dossier. Rien n'a jusqu'ici filtré des auditions mais tout porte à croire que les enquêteurs seraient déjà sur la piste des assassins présumés de Martinez Zogo.

"Le mode opératoire des maquisards qui l'ont tué et de leurs commanditaires indique qu'il s'agit d'un crime impliquant les services de sécurité de l'Etat" avaient écrit certains chefs traditionnels de la Lekié dans un message adressé au Chef de l’État pour réclamer justice. Même s'ils se sont rétractés peu de temps après en présentant leurs excuses au président de la République, la suite de l'affaire semble leur donner raison.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique