Cameroun: Ce 19 mai n'est pas un jour férié!

Par Patrick J. POLLE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-May-2023 - 08h56   12631                      
3
Paul Biya archives
Alors que de nombreux Camerounais estimaient que ce vendredi 19 mai est un «pont» entre l’Ascension célébrée le 18 mai et la fête nationale prévue demain, samedi 20 mai, cette journée n’a pas été déclarée fériée.

Un arrêté du chef de l’Etat du Cameroun déclarant ce 19 mai journée fériée, c’est ce que plusieurs Camerounais attendaient pour avoir le cœur net sur leur prédiction. Ledit arrêté tant attendu n’est pas arrivé. Or, dans leur agenda, nombreux sont ceux qui ont estimé que l’Ascension célébrée le 18 mai 2023 étant un jeudi et la fête nationale de l’unité prévue le samedi 20 mai, ce vendredi 19 mai 2023 devait automatiquement être férié car selon eux c’est un «pont» entre les deux fêtes légales.

Pour ce «long weekend», plusieurs ont d’ailleurs programmé des voyages hors de leur zone de travail. C’est le cas de Philippe qui a quitté Kentzou (département de la Kadey, région de l’Est), où il est en service dans une agence de téléphonie mobile, pour Douala étant persuadé que le travail ne reprenait que lundi 22 mai prochain. «En anticipant le férié de vendredi, j’ai voyagé mercredi soir à la sortie du boulot pour aller passer un peu de temps avec mon épouse et mes enfants mais depuis hier (NDLR : 18 mai 2023) 17 heures, j’attends l’annonce officielle à la CRTV (NDLR : chaine nationale du Cameroun) mais rien et j’ai peur d’être sanctionné par ma hiérarchie» nous a t-il confié au téléphone ce matin. Et il n’est pas le seul dans cette situation, sur la toile l’on peut lire de nombreuses réactions d’étonnement et de dépit sur la non confirmation d’un férié qui semblait pourtant acté.

Dans une sortie sur les réseaux sociaux, Joseph Bikeck, administrateur du travail et de prévoyance sociale, souligne que l’article 4 de la loi n°73/5 du 7 décembre 1973 fixant le régime des fêtes légales en République unie du Cameroun modifiée et complétée par la loi n°76-8 du 8 juillet 1976 dispose «Le président de la République peut par arrêté déclarer férié : -la veille ou le lendemain d’une fête légale lorsque la fête considérée est célébrée un vendredi ou un mardi ; - le jour consécutif à une fête religieuse lorsqu’elle est célébrée un dimanche ou un jour férié ; -un jour autre que ceux visés aux article 2, 3 er 4 alinéa 1 et 2 de la présente loi, lorsque les circonstances l’exigent et notamment en raison de l’importance d’un évènement d’intérêt nationale».

De l’analyse de Joseph Bikeck, la possibilité pour le Chef de l’Etat de déclarer une journée fériée est un droit consacré. Toutefois pour ce 19 mai, le président de la République a pu ne pas déclarer cette journée fériée parce que l’Ascension a été célébrée un jeudi et non un vendredi ou mardi, car l’Ascension n’a pas eu lieu un dimanche ou un jour férié, parce qu’il n’y aucun « évènement d’intérêt national » passé ou proche dont l’importance motiverait un férié et pour finir parce qu’il n’a pas jugé nécessaire, au vu de son pouvoir discrétionnaire, que les circonstances l’exigeaient.

Auteur:
Patrick J. POLLE
 @
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique