Cameroun - Crise anglophone: Le préfet du Lebialem (Sud-Ouest) menace de sanctionner les fonctionnaires déserteurs

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Mar-2019 - 15h36   3669                      
4
Etta Mbokaya Ashu, préfet du Lebialem archives
L’autorité administrative a donné deux semaines aux agents de l’État ayant abandonné leurs lieux de service pour les rejoindre.

Dans un communiqué publié le 7 mars 2019, le préfet du département du Lebialem dans la région du Sud-Ouest, somme les fonctionnaires de regagner leurs postes de service abandonnés.

«Tous les agents de l’Etat (fonctionnaires et contractuels) travaillant dans mon unité de commandement, qui sont absents de leurs lieux de service depuis avril 2018, sont invités à reprendre le travail au plus tard le lundi 25 mars 2019», enjoint Etta Mbokaya Ashu.

L’autorité administrative prévient qu’en cas de non exécution de cette instruction par les concernés, «ils seront passibles des sanctions administratives prévues par le décret n ° 94/199 du 7 octobre 1994 portant Statut général de la fonction publique et du Code du Travail».

Le Lebialem est l’une des unités administratives les plus touchées par la crise anglophone. Les attaques à répétition des combattants séparatistes ont provoqué la fuite de la quasi-totalité des agents de l’Etat qui y travaillent. Ceux qui osent encore rester en fonction, ont élu domicile dans la ville voisine de Dschang, située dans la région de l’Ouest.

Fred BIHINA

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique