Cameroun: Décès de Ni John Fru Ndi, figure majeure de l’opposition politique.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jun-2023 - 06h50   20057                      
79
John Fru Ndi Archives
Le natif de Baba II, près de Bamenda dans la région du Nord-Ouest est mort peu avant minuit de ce mardi 13 juin 2023 à Yaoundé des suites de maladie.

Ni John Fru Ndi, l’inamovible président du Social democratic front (SDF) depuis la création de ce parti d’opposition en 1990, avait prévu passer la main au mois de juillet prochain, lors du Congrès de sa formation politique. Mais Dieu, Tout Puissant, en a disposé autrement en le rappelant.

L’emblématique fondateur du Social democratic front (SDF) a été longtemps malade. On l’apprend dans un avis de décès publié ce mardi matin par l’honorable Joshua Osih, premier vice-président du SDF.

« En cette circonstance douloureuse, nous prions Dieu Tout puissant de le recevoir dans son Royaume Eternel » a souhaité Joshua Osih.

Leader de l’opposition pendant environ 28 ans, Ni John Fru Ndi a incarné jusqu’au début des années 2000, l’opposition radicale au Chef de l’Etat Paul Biya, président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti au pouvoir.

Très populaire au début des années 1990 et porte flambeau des militants du changement de Régime qui dirige le pays depuis 1982, Ni John Fru Ndi participe à une élection présidentielle pour la première fois, en 1992. A l’issue de ce scrutin très serré, les chiffres officiels le classe deuxième derrière Paul Biya. Ces résultats sont contestés par le leader de l’opposition et plusieurs autres acteurs qui croient jusqu’à ce jour que le candidat du SDF avait gagné devant Paul Biya.

La contestation l’amène à boycotter la présidentielle organisée cinq ans plus tard. Mais le chef du mouvement « Biya must go » est de nouveau candidat contre Paul Biya en 2004 et 2011. A chaque fois, il finit au deuxième rang.

Le repositionnement modéré de Ni John Fru Ndi vis-à-vis  du Régime occasionne la chute de sa cote de popularité et favorise la montée en puissance du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), parti fondé en 2012 par Maurice Kamto et Cie. Par conséquence, Ni John Fru Ndi s’efface lors de l’élection présidentielle de 2018 au profit de son premier vice-président Joshua Osih. Ce dernier, classé 4eme, arrive loin derrière Maurice Kamto deuxième et Paul Biya premier. Echec inédit pour le SDF qui enregistre ainsi, le plus mauvais résultat de son histoire.

Avec la disparition de Ni John Fru ndi, l’adversaire historique de Paul Biya, le Cameroun perd ainsi une figure majeure de sa scène politique.

Avant d’exploser en politique, l’emblématique dirigeant qui décède à l’âge de 82 ans, a été Libraire, homme d’affaires et président du mythique club de football PWD de Bamenda.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique