Cameroun : Michel Monkam, un ancien de HEC et fils du feu milliardaire Pascal Monkam, retrouvé mort dans un hôtel à Paris.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-May-2023 - 12h35   25847                      
20
Michel Monkam A. A
«Je suis persuadé que mes demi-sœurs l’ont assassiné ou fait assassiner » affirme Alain Christian Monkam, frère du défunt, dans un entretien avec Cameroon-info.net

 

Deux ans après le décès en Afrique du Sud à l'âge de 90 ans de Pascal Monkam, le Magnat de l'immobilier et PDG des Hôtels La Falaise, son fils, Michel Mboué Monkam est aussi décédé en France le 14 avril 2023 à l 'âge de 61 ans.

Sur le site Hecstories des anciens étudiants de la célèbre école des hautes études commerciales de Paris, un vibrant hommage est rendu au défunt.

« Michel Mboué Monkam, HEC de la promotion 1984, s'est éteint le 14 avril 2023 dans le 6e arrondissement de Paris. Élève brillant, il a été bachelier à l'âge de 16 ans. Il s'était orienté vers des études commerciales sous l'impulsion de son père, Pascal Monkam, magnat des hôtels au Cameroun. Après HEC, Michel Monkam fut longtemps directeur général de la Société des Établissements Monkam SEM (fondée par son père), dont il a prévu à la croissance. Ces dernières années, Michel Monkam était devenu le conseil avisé de divers capitaines d'industrie au Cameroun. Féru d'histoire et admirateur invétéré de Napoléon Bonaparte, Michel Monkam nous quittons comme ce dernier, après des achèvements éternels»

De quoi est mort le natif de Douala ? Le témoignage ci-dessus est muet sur la question. Et pourtant, une plainte pour assassinat est déposée auprès du procureur de la République de Paris. Cameroon-info.net a contacté l'auteur de la plainte, Alain Monkam, frère du défunt pour en savoir sur ce décès suspect.

Entretien.

Michel Mboue Monkam, fils du célèbre propriétaire des Hôtels La Falaise, de regrettée mémoire, est décédé le 14 avril 2023 en France. Il était votre frère. Peut-on savoir de quoi est décédé Michel Monkam ?

Il n'y a, à ce jour, aucune explication vraisemblable à ce décès de mon frère Michel Monkam. J'étais le 1er de la famille arrivé sur les lieux du décès, c'est-à-dire un hôtel 4 étoiles du 6ème arrondissement de Paris. Je suis également allé visiter le corps de mon frère à l'institut Médico Légal de Paris. La vision du visage de mon frère, gonflée par le sang, me hante toutes les nuits.

Nous avons appris que la famille du défunt a déposé une plainte auprès du procureur de Paris pour assassinat. Pourquoi pensez-vous que votre frère aurait été assassiné ?

C'est moi qui porte plainte en France pour assassiner ! Mon frère à atterri à Paris mardi 11 avril 2023 à 7h00 du matin en provenance de Douala. Il a fait ses emplettes dans la capitale parisienne toute la journée sans aucun souci et il est mort le soir même ! Vous savez que ce décès intervient dans un contexte de pillage de l'entreprise familiale (La Société des Etablissements MONKAM SEM) dont mon frère s'est beaucoup plaint de son vivant. Je suis persuadé que mes demi-sœurs l'ont assassiné ou fait assassin. Je pèse mes mots.

En attendant la phrase de l'autorité judiciaire, est-ce que vous pouvez nous présenter votre frère en peu de mots ?

Michel Monkam est mon frère utérin de même mère. C'était un esprit brillant qui a fait HEC, la meilleure école de commerce d'Europe. Il a longtemps travaillé avec mon Père, feu Pascal Monkam, en tant que Directeur Général de la SEM. Mais hélas, mes demi-sœurs ont manigancé pour obtenir le départ de son poste. Aujourd'hui, ces mêmes demi-sœurs ont eu sa peau. La boucle est bouclée. J'espère que la justice française fera son travail. J'en ai appelé plusieurs fois à la justice camerounaise pour le séquestre des biens de mon Père, feu Monkam Pascal. Mais j'ai appris que mes demi-sœurs auraient été corrompues des magistrats pour obtenir l'annulation du séquestre par la Cour d'appel du Littoral en novembre 2022. La rumeur familiale fait état de 300 millions XAF versés à des fonctionnaires ! J' assiste désormais à la sanction de la Cour Suprême du Cameroun. Peut-être que la vérité finira par triompher.

Michel Monkam (c) A. A
Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique