Cameroun - Drame de Nkongsamba: Le silence troublant du ministre de la Santé

Par Patrick J. POLLE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Mar-2023 - 16h22   7901                      
4
Malachie Manaouda CRTV
4 jours après le décès d’un nouveau-né d dans une couveuse, Manaouda Malachie n’a pas dit mot sur cette tragédie.

Pas de communiqué, ni de publication sur ses réseaux sociaux ou ceux du département ministériel dont il est le chef. Depuis vendredi 10 mars 2023, le ministre de la Santé publique n’a pas réagi publiquement sur la mort tragique d’un bébé dans une couveuse de l’hôpital de régional de Nkongsamba.

La société de distribution de l’énergie électrique, ENEO, s’est montrée plus prompte et a fait preuve d’empathie dans un communiqué où elle présente ses condoléances à la famille éprouvée tout en annonçant que des enquêtes impliquant toutes les autorités compétentes sont en cours.

Dans les chaumières et sur la toile, ce mutisme assourdissant tout comme les circonstances du drame interrogent. Albert Ze, spécialiste des questions de santé, estime que cette tragédie est une nouvelle preuve du «bricolage» dans le système de santé du Cameroun. Pour un ingénieur biomédical, qui a requis l’anonymat, «aucune couveuse qui respecte les normes internationales ne peut prendre feu de la sorte. Les couveuses disposent d'un système de sécurité segmenté par circuit d'alimentation et chaque circuit est protégé par des fusibles. On compte au moins 6 fusibles».

Au-delà des interrogations sur l’absence de communication, des Camerounais ne comprennent pas qu’après un évènement aussi triste, le directeur de l’hôpital régional de Nkongsamba, Fulbert Georges Mangala Nkwele, et son ministre de tutelle soient toujours en fonction.

Auteur:
Patrick J. POLLE
 @
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique