Cameroun - E-commerce: Le premier salon du commerce électronique et de l’économie numérique ouvert à Yaoundé

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-May-2021 - 16h54   3666                      
1
e-commerce Archives
Les acteurs du secteur plaident notamment pour une harmonisation des actions et des lois dans ce domaine en plein essor dans le pays.

A l’initiative de la Chambre du commerce électronique et de l’économie numérique, le tout premier salon du commerce électronique et de l’économie numérique s’est ouvert le 11 mai 2021 à Yaoundé. Il est question pour les acteurs du secteur d’évaluer son niveau d’évolution, et de plaider pour une harmonisation des actions et des lois dans ce secteur porteur de débouchés et devises.

Sur les 209.482 entreprises issues du deuxième recensement général des entreprises au Cameroun en 2019, 1400 d’entre elles exercent dans le domaine du e-commerce. Une preuve que ce commerce longtemps négligé par de nombreux Camerounais est en progression dans le pays. Fin 2018, la Conférence des nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) a classé le Cameroun dans le top 10 des pays les plus innovants en Afrique.

Mais au-delà de cette embellie, il y a des points faibles et des points forts, nuance le président de la Chambre du commerce électronique et de l’économie numérique. «Nous avons une bonne jeunesse qui apporte un vrai dynamisme dans ce secteur. Mais les points faibles se situent au niveau d’une certaine mentalité des gens qui ne veulent pas complètement faire le pas», explique M. Djikam.

Selon la Commission économie numérique du Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM), le e-commerce a généré environ ????,??? milliards de dollar dans le monde en 2019. Une forte croissance qui s’est enrichie d’une plus-value estimée à 20% en 2020 au Cameroun. Une situation rendue possible par le taux de pénétration d'internet estimé à 23% et le taux de pénétration des smartphones estimé à 72%.

Par ailleurs, 66% des commandes en ligne se font à partir d’un téléphone portable, selon une étude récente du magazine en ligne Agriotis. Cependant les difficultés persistent. Notamment la qualité approximative de la connexion. Toutefois, d’énormes efforts sont consentis par les pouvoirs publics pour réduire la fracture numérique. Sur le plan de la législation, le pays s’est doté d’une règlementation sur le commerce électronique qui a cependant besoin d’être vulgarisée. Un travail que le rendez-vous de Yaoundé se propose de faire.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique