Cameroun : Le fils du chef de l’Etat, Franck Biya, est descendu sur le site de la catastrophe de Mbankolo.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Oct-2023 - 19h45   34534                      
118
Franck Biya sur le site catastrophe Mbankolo A. A
Certaines personnes y voient un acte politique dans la perspective de la présidentielle de 2025.

Le bilan de glissement de terrain consécutif à des fortes pluies dans la nuit du 08 au 09 octobre 2023 à Mbankolo, un quartier de l'arrondissement de Yaoundé, s'alourdit au fil des heures.

Au dernier pointage ce lundi soir, le bilan provisoire fait état de 30 morts et de 20 blessés. Les équipes de secours de continuer à fouiller les déclins pendant que les rescapés et les proches des victimes sont inconsolables. Ces derniers ont reçu la visite de Franck Biya, le fils ainé du président de la République. « Il s'est déplacé pour réconforter les survivants et les proches de ceux qui ont perdu la vie dans cette catastrophe » confie à Cameroun info net, un membre de la sécurité de Franck Biya.

Franck Biya à Mbankolo(c) A. A

L'apparition inattendue de l'homme de 52 ans sur le site de la catastrophe à Mbankolo a relancé les débats sur les soupçons d'une succession de gré à gré à la tête du Cameroun. Certaines personnes y voient un acte politique dans la perspective de la présidentielle de 2025

En effet, l'opposition politique pense que Paul Biya âgé de 90 ans, après avoir dirigé le Cameroun pendant plus de 41 ans, veut positionner Franck Biya pour le remplacer. Ce dernier est régulièrement apparu aux côtés de son père ces derniers temps pendant les rencontres de haut niveau tant à Yaoundé qu'à l'étranger.

Sur les circonstances du drame de ce lundi : « depuis lors négligés et transformés en dépotoir d'ordures par les riverains, le cours d'eau, sous la pression des eaux venant des collines environnantes est sorti de son lit et a ravagé toutes les constructions faites sur la servitude aménagée pour la circonstance. Les premières mesures de prise en charge ont été dictées par le Ministre de l'administration territoriale. Autre annonce, le déguerpissement immédiat de toutes les personnes habitant la zone et leur installation provisoire à la maison du parti de Nkomkana » explique un confrère de Cameroun Tribune, le quotidien gouvernemental.

Franck Biya sur le site catastrophe Mbankolo(c) A. A
Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique