Cameroun – Mœurs: La jeune Christelle Cynthia Atangana interpellée pour des actes de cyber-prostitution et en passe d’être transférée à la prison centrale de Kondengui ?

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jul-2022 - 14h25   8935                      
4
Cybthia Atangana Capture d'ecran
D’après l’activiste David Eboutou, la gamine a été placée ce mardi 19 juillet 2022 à la cellule du parquet du Centre Administratif-palais de Justice, après s’être présentée chez le procureur de la République.

La jeune Christelle Cynthia Atangana en met régulièrement plein la vue sur les réseaux sociaux. Elle publie au quotidien des photos d’elles, dans des tenues d’une rare extravagance, lorsqu’elle ne choisit pas immédiatement d’exposer sa nudité sur les réseaux sociaux. Mais depuis ce mardi 19 juillet 2022, les près de 9 000 abonnés de sa page Facebook n’ont rien reçu d’elle. Et pour cause, la gamine est en indélicatesse avec la justice, a révélé l’activiste David Eboutou dans un message publié ce mardi sur son compte Facebook.

« La jeune fille Cynthia Atangana plus connue sur les réseaux sociaux sous le nom de Cynthia Fiangan est en ce moment détenue à la cellule du parquet du Centre Administratif-palais de Justice », a-t-il annoncé. Ce dernier croit d’ailleurs savoir qu’elle est passée devant le Procureur de la République pour être notifiée des griefs retenus contre elle, et qu’elle  « sera certainement placée en détention préventive dès cette nuit à la Prison Centrale de Kondengui ». Un épisode auquel ne s’attendait pas forcément la jeune fille en quête de popularité, et qui revendiquait désormais un statut d’influenceuse.

Soutiens

La toile s’est immédiatement emballée après l’annonce de cette nouvelle, diversement appréciée par les internautes, entre ceux qui estiment qu’elle doit être détenue pour apologie de la cyber-prostitution, et d’autres qui estiment qu’elle n’a commis aucun crime et qu’elle doit être simplement blâmée.  Le journaliste Jean-Bruno Tagne soutient cette dernière thèse : « Un pays où il est toujours plus facile de s’acharner sur les plus vulnérables. Cette fille a plus besoin d’accompagnement que de cette brutalité qui cache mal les lacunes de notre société. Oui elle a mal fait. Oui elle doit être blâmée. Mais jetée en prison, me semble excessif. Ce sont ces mêmes gens qui ont érigé des péripatéticiennes (dont la pauvre s’inspire) en modèles dans cette société. Ce sont elles qui ont même vendu notre CAN SUCRÉE. A vomir ».

 

 

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique