Cameroun - Polémique sur la dépigmentation: La députée Nourane Fotsing dénonce une «cabale politico-médiatique» et annonce la fermeture de «toutes les agences Nourishka» au Cameroun

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Aug-2022 - 00h22   13186                      
13
Nourane Fotsing, députée PCRN archives
La députée du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale accuse par ailleurs la chaine France24 d’avoir menti, et accuse subrepticement le ministre de la santé publique Malachie Manaouda, d’avoir sapé ses efforts dans l’entreprenariat depuis 10 ans.

La députée Nourane Fotsing du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) est sortie de son silence depuis la diffusion le mardi 9 août 2022, d’un reportage sur l’un de ses produits, le « Collagène », une boisson utilisée pour promouvoir la dépigmentation de la peau. La femme d’affaires a réagi dans la soirée de ce mercredi 10 août 2022, après que le ministre de la Santé Publique, Malachie Manaouda, lui-même doutant de la fiabilité de ce produit, l’a déconseillé aux consommateurs.

Sur son compte Facebook, Nourane Fotsing, sans doute heurtée par cette sortie d’un membre du gouvernement, dénonce une cabale « politico-médiatique » contre son initiative. Elle annonce par ailleurs la fermeture de toutes ses agences au Cameroun. « 10 ans de rêve, 10 ans d'espérance, 10 ans d'innovations, 10 ans d'inspirations et de courage. Le chemin s'arrête ici. J'annonce officiellement la fermeture de toutes les Agences Nourishka au Cameroun. La cabale politico-médiatique a eu raison de nous. Merci à tous ceux qui auraient voulu au moins qu'on me permette de dire un mot. Merci aux milliers de clients. Ce fut une relation spéciale », a-t-elle réagi.

L’élue du Wouri-Est accuse par ailleurs la chaine France24 d’avoir menti dans son reportage, et de n’avoir sélectionné que des extraits préjudiciables à l’image de ses entreprises. « La Chaîne française France24 gagne. L'entreprise camerounaise Nourishka ferme. Tout un tissu de mensonges accablant nos efforts, les efforts de tous ces centaines de jeunes Camerounais. Aucune investigation, juste des allégations coupées et montées de toutes pièces qui ne reflètent en rien la réalité. J'encourage toutes les femmes Entrepreneures dans les domaines de ne pas lâcher, ni baisser les bras.  L’entreprenariat est difficile. Mais il vaut la peine d'essayer quand même », a-t-elle renchéri dans les échanges avec les internautes.

Il convient de rappeler qu’à la suite de sa réaction, le ministre de la Santé Publique a interpellé l’Ordre national des Pharmaciens du Cameroun et de la Société Camerounaise de Dermatologie (SCD) à réagir et sans doute à prendre des mesures qui s’imposent pour son retrait des rayons pharmaceutiques, afin qu’ils fassent le ménage, en procédant au retrait du collagène des rayons pharmaceutiques.

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique