Cameroun – Religion : 213 pèlerins camerounais retrouvent les lieux saints de l’Islam après 2 ans d’absence pour cause de Covid-19

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Apr-2022 - 16h12   4775                      
1
Pèlerins Camerounais à La Mecque Archives
La première délégation de fidèles musulmans partie accomplir le 4ème pilier de l’Islam a quitté Garoua tôt ce matin à destination de Djeddah, en Arabie Saoudite.

Des pèlerins camerounais ont repris les airs à destination des lieux saints de l’Islam après deux années d’absence. 213 musulmans ont embarqué à l’aéroport international de Garoua  à destination de Djeddah, en Arabie Saoudite dès hier nuit.  L’on apprend,  dans un reportage diffusé au journal de 13 heures du Poste  National de la CRTV ce jeudi, que  leur avion a pris les airs à 6heures 4minutes.

C’est le premier groupe de fidèles musulmans qui part ainsi en pèlerinage.  Les voyageurs vont accomplir le 4ème pilier de l’Islam, appelé  La Oumra. Le correspondant local de la radio et télévision publique camerounaise fait savoir que le gouvernement en collaboration avec les autorités saoudiennes ont accordé des facilités aux pèlerins. Ce que confirme  l’encadreur Amadou Modibo .  « Le gouvernement du Cameroun a pris toutes les dispositions, donné des autorisations aux agences de voyages pour organiser ce petit pèlerinage. Nous avons passé des contrats avec des sociétés en Arabie Saoudite pour le petit et le grand pèlerinage », fait-il savoir.

Les pèlerinages avaient été suspendus à cause des contraintes sanitaires liées la pandémie du Covid-19. Il y a près d’un an le Cameroun et l’Arabie Saoudite envisageaient déjà leur reprise. L’ambassadeur Mohammed Alsheaiby et le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji avaient discuté de l’éventualité d’une reprise sous certaines conditions. Ce dernier  avait indiqué que l’Arabie Saoudite ne pouvait plus accueillir des milliers de personnes comme cela se faisait avant le Covid-19. Il annonçait  l’imposition d’importantes restrictions à ceux qui seraient autorisés  se rendre en Arabie Saoudite.

Ils devaient être à jour des vaccins demandés, présenter le vaccin contre le Covid-19 et un PCR datant de moins de 72 heures. Il avait aussi dit qu’en cas de reprise des pèlerinages, des quotas seraient accordés par pays. Ce qui semble être la cas du Cameroun.     

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique