Cameroun: Voici la réaction du gouvernement au sujet de la disparition de Martinez Zogo, journaliste lanceur d'alertes

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Jan-2023 - 08h23   17001                      
57
Rene Sadi MINCOM
Sur le gril à la suite de l’incapacité des pouvoirs publics à retrouver un célèbre journaliste lanceur d’alerte kidnappé à Yaoundé par des inconnus, le ministre de la communication, René Emmanuel Sadi,  est sorti du bois ce 20 janvier 2023 pour faire savoir que le gouvernement camerounais n’est pas insensible à cette actualité brulante.

 

«Le gouvernement suit cette situation avec tout l’intérêt qu’elle mérite» tente de rassurer le porte-parole du gouvernement.

René Emmanuel Sadi se montre prudent dans le choix de ses mots en refusant d’utiliser le mot kidnapping pour évoquer la disparition de l’animateur de l’émission « Embouteillage » sur Amplitude FM, une station de radio émettant depuis la capitale politique. Cependant, il confirme que Martinez Zogo n’est présent ni à son lieu de service, ni à son domicile.

« Des instructions ont été données, afin que toute la lumière soit faite sur la disparition jusqu’à date, de Monsieur Zogo Martinez » a assuré le porte-parole du gouvernement.

C’est depuis le mardi 17 janvier 2023 que le chef de Chaîne de la Radio Amplitude Fm a été enlevé dans la nuit par des hommes encore non identifiés.

Selon le confrère Zéphirin Koloko, Directeur de publication du journal « L’avenir », le kidnapping de Martinez Zogo serait l’œuvre d’un des clans qui se livrent entre eux une bataille féroce pour la succession de Paul Biya, chef de l’Etat depuis 40 ans et qui aura 90 ans le mois prochain. «La bataille pour la succession a commencé par le musèlement des journalistes. La presse doit plus que jamais se mobiliser» assène Zéphirin Koloko.

La réaction du Mincom suite à la disparition de M. ZOGO (c) Mincom
Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique