Cameroun - Filière Cacao-Café: Le guichet producteurs sera lancé le 8 juillet 2021

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Jul-2021 - 13h47   3076                      
3
Cacao Camerounais Archives
C’est ce qui ressort de la conférence de presse organisée le 6 juillet 2021 à Yaoundé.

Les producteurs de Cacao et de café seront désormais loin des problèmes primaires de leur secteur d’activité. En effet, le 8 juillet 2021, un guichet producteur serra installé dans la capitale politique du pays (Yaoundé). C’est du moins ce qui ressort de la conférence de presse organisée le 6 juillet 2021 à Yaoundé par le fonds de développement des filières Cacao Café.

Dans son édition en kiosque ce 7 juillet 2021, le quotidien national bilingue Cameroon Tribune précise que le guichet producteur est en fait un mécanisme de financement qui va permettre aux producteurs de cacao et de café de bénéficier des subventions gouvernementales. «Il s’agit d’un dispositif qui va révolutionner les filières cacao et café en repositionnant les agriculteurs locaux au cœur de la compétitivité du secteur grâce à une information de choix, à des aides ciblées, etc.», confie Samuel Donatien Nengue, administrateur du Fonds de développement des filières cacao et café, à notre confrère.

L’administrateur poursuit en disant que «le guichet producteur remplit les critères d’un véhicule de financement intelligent au profit des acteurs du monde du cacao et du café», écrit le journal. Ce dispositif «permettra de booster la production nationale du cacao à 640 000 tonnes à l’horizon 2030 contre 257 151 tonnes enregistrées au cours de la saison 2019-2020 et de 160 000 tonnes pour le café contre 22 000 tonnes en ce moment», informe le reporter de Cameroon Tribune.

Ainsi, pour entamer ce vaste chantier, une enveloppe de 6,350 milliards de FCFA a été dégagée pour l’exercice 2021. Les producteurs pourront bénéficier de trois types de subventions. «La première catégorie est une subvention en intrants, notamment les engrais, les semences, les plants et les produits phytosanitaires. Il y a la deuxième catégorie qui permet de bénéficier des équipements et machines agricoles; puis la dernière catégorie qui permet de doter les producteurs d’infrastructures de soutien à la production», conclu le quotidien.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique