Cameroun - Finances: La micro-finance «La Régionale» engage sa mutation en banque à travers son entrée en bourse

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Feb-2021 - 13h15   7760                      
2
siège social de La Régionale à Yaoundé.jpg Yannick Kenné
Cet établissement de micro-finance a lancé le mardi 9 février 2021 une opération publique de vente de 196 000 actions, à raison de 42 000 FCFA l’unité, en vue de lever 8 milliards 232 millions de FCFA à la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique Centrale pour parfaire son processus de transformation institutionnelle en banque.

La «Régionale d’Epargne et de Crédit», établissement de micro-finance (EMF) de 2ème catégorie, a officiellement entamé son processus de transformation en banque, en initiant dès le mardi 9 février 2021, une opération publique de vente (OPV) de ses actions, soit 196 000 au total, à raison de 42 000 FCFA l’unité. L’opération autorisée le 8 décembre 2020 par la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF) va s’étendre jusqu’au 26 février prochain, et devrait permettre à la Régionale de lever la somme de 8 milliards 232 millions de FCFA à la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique Centrale (BVMAC).

L’objectif étant de porter le capital actuel de cet EMF, soit 8 milliards 4 millions de FCFA, à plus de 15 milliards FCFA en vue de sa transformation en banque universelle, tel se veut la principale raison financière de cette opération déclinée par l’Administrateur Directeur Général (ADG) de la Régionale. «Il est vrai que nous avons des capitaux propres qui sont suffisants, mais nous avons estimé qu’il faut les mettre à un niveau très, très appréciable», a indiqué Charles Rollin Ombang Ekath, au cours d’une conférence de presse le mardi 9 février 2021 au siège de la structure à Yaoundé.

En effet, le capital social minimum requis pour passer d’EMF en banque, est fixé à 10 milliards de FCFA, selon les prescriptions du régulateur, la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC). «La Régionale» assure qu’elle satisfait à ce préalable, mais pour des raisons non financière, elle a cru bon de devoir recourir à l’actionnariat populaire, à l’effet de démarrer sa banque sur des bases solidifiées et pérennes. «L’entrée en bourse nous aide à réaliser notre vision qui consiste à faire une institution financière solide qui se veut millénaire, c’est-à-dire celle qui succède à son promoteur, ceci avec un actionnariat qui est populaire», acquiesce l’ADG.

Pour cette opération, La Régionale va bénéficier de l’accompagnement de la société de bourse Financia Capital, qui a été mandatée en décembre 2020 par la COSUMAF pour agir en qualité de conseil financier et arrangeur.

La première cotation des actions nouvelles sur la BVMAC devrait avoir lieu dans un délai de trois mois suivant la date d’avis favorable à la demande d’admission à la cote de la BVMAC. Tout investisseur désirant acquérir les actions, objet de la présente émission, pourra s’en procurer sur le marché secondaire, précisément auprès des organismes placeurs.

Il importe de préciser que La Régionale est la première structure financière camerounaise avec des fonds locaux propres à entrer en bourse, et même la première dans toute la sous-région Afrique Centrale.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique