Port de Limbé: Le Carthage d'Afrique Centrale

Par | Cameroon-Info.Net
Yaoundé - 03-Dec-2001 - 08h30   54196                      
0
Le Directeur Général du Chantier Naval Industriel du Cameroun, Zaccharie Forjuidam a récemment, dans le cadre du forum d'affaires USA-Afrique été invité par le gouvernement américain pour présenter le projet du port en eau profonde de Limbé, dont les études de faisabilité, financées par la USTDA (Agence américaine pour le développement du Cameroun) viennent d'être achevées...
En effet, le port de Limbé aura vocation de port de changement et d'éclatement du trafic pour les deux grandes sous-régions "West Africa" et "Central Africa". Cette présentation était destinée à sensibiliser les milieux spécialisés américains investisseurs, banquiers, industriels etc…. sur le rôle que le port est appelé à jouer pour favoriser le flux de trafic entre les USA/Europe, l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Plusieurs atouts favorisent la construction de ce port car étant l'un des très rares en Afrique (15 mètres de profondeur) pour accueillir des navires post-panama (6600 TEU de container) et, par sa localisation géographique un atout pour un port de chargement d'éclatement du trafic pour la sous-région. Ce sera la porte d'entrée et de sortie sur la mer des pays enclavés. La zone vierge autour de Limbé est un atout pour l'implantation d'une zone franche, pour saisir les énormes opportunités commerciales offerte par l'AGOA (African Growth and Opprtunity Act). Le potentiel humain, la matière première abondante et le niveau d'éducation de la population offrent à cette zone un avantage compétitif par rapport aux autres ports de la sous-région. Le projet de Limbé ne bute sur aucun obstacle financier dira le Directeur Général du Chantier Naval, car après les études de faisabilité financé par le gouvernement américain, suivra l'étape de marketing du projet. Il est à noter que un sur trois projets dont la faisabilité est financée par la USTDA arrive à trouver le financement adéquat en vue de sa réalisation. Il reste à la partie camerounaise à faire la promotion de son projet qui, lors de sa présentation a retenu l'engouement de plusieurs américains et africains.
  • E-mail 8
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique