Cameroun: La filière cosmétique contribue à hauteur de 200 milliards de FCFA à l’économie camerounaise

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Sep-2022 - 09h03   1538                      
1
Une publicité pour des cosmétiques blanchissants à Abdijan en Côte d'Ivoire, le 15 mars 2018 AFP/Archives/ISSOUF SANOGO
Il s’agit d’une donnée dévoilée par l’Association nationale des promoteurs de produits cosmétiques, laquelle est engagée dans une campagne de recensement des acteurs de cette filière.

Le gouvernement a mis la pédale douce dans son élan  d’assainissement de la filière cosmétique camerounaise. Le ministère de la Santé Publique qui menait ce combat sous la houlette de son patron Malachie Manaouda, a été freiné par une directive du premier ministre Joseph Dion Ngute, de surseoir à cette opération qui commençait à faire des gorges chaudes au-delà des acteurs de la filière, et mettait même en opposition quelques administrations.

La filière trace son sillon dans l’économie camerounaise, et sa contribution à la croissance n’est pas négligeable. Selon  l’Association nationale des promoteurs de produits cosmétiques (Anaproc), « la filière cosmétique camerounaise emploie plus de 15 000 personnes et génère annuellement 200 milliards de FCFA. C’est l’un des secteurs qui promeut le mieux le ‘made in Cameroon’ grâce au dynamisme de ses acteurs et à l’accompagnement, jamais démenti du gouvernement sous la haute impulsion du président de la République, S.E. Paul Biya, défenseur acharné des PME », renseigne un communiqué de cette association publié le lundi 19 septembre 2022. 

L’Anaproc a en effet entrepris de procéder à un toilettage de la filière, et va procéder à une identification des acteurs de la filière, à travers une campagne de sensibilisation et de recensement des acteurs, qui sera lancée le mercredi 21 septembre 2022 à Yaoundé, en présence du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana.

Plusieurs autres administrations, notamment l’Agence de la Norme et de la Qualité (Anor), le Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN), le ministère de la Santé Publique, le ministère des Mines et du développement technologique, le ministère des petites et moyennes entreprises, le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire.

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique