Cameroun - Pipeline Tchad-Cameroun: les recettes du Cameroun augmentent de 26,5% pour atteindre 34 milliards FCFA à fin octobre 2022

Par Jean Daniel OBAMA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Nov-2022 - 12h46   5740                      
1
Pipeline archives
Le Cameroun a encaissé un droit de transit de 34,04 milliards FCFA, contre 26,9 milliards FCFA au cours de la même période de l’exercice précédent, soit une augmentation de 26,5% s’expliquant surtout par l’évolution favorable du taux de change du dollar américain.

Le 29 novembre 2022, le Comité de suivi, instance de supervision, du Comité de pilotage et de suivi des pipelines (Cpsp) a tenu sa deuxième session de l’exercice de l’année en cours sous la présence de Adolph Moudiki, administrateur directeur général de la Société nationale des hydrocarbures (SNH).

Du communiqué publié par Adolph Moudiki, l’on apprend que 38,6 millions de barils de pétrole ont été enlevés au terminal Komé-Kribi (KK1) au 31 octobre 2022, contre 37,1 millions de barils au cours de la même période en 2021, soit une hausse de 4% résultant de l’amélioration des quantités transportées pour le compte des nouveaux exportateurs.

Le Cameroun a encaissé un droit de transit de 34,04 milliards FCFA, contre 26,9 milliards FCFA au cours de la même période de l’exercice précédent, soit une augmentation de 26,5% s’expliquant surtout par l’évolution favorable du taux de change du dollar américain.

Au plan environnemental, le contrôle de l’intégrité de l’emprise du pipeline Tchad-Cameroun et le suivi du respect par l’opérateur Cotco des dispositions de son plan de gestion de l’environnement n’ont pas révélé de non-conformité. Il en est de même du suivi du respect par la SNH du plan de gestion environnementale et social de ses sites industriels de Kribi (gazoduc Bipaga-Mpolongwé et dépôt de gaz de pétrole liquéfié de Bipaga).

« Par ailleurs, dans le cadre de l’opérationnalisation du Pnldah, le Cpsp a conduit auprès des opérateurs pétroliers, de la Société nationale de raffinage (Sonara), de la Société Camerounaise des dépôts pétroliers (Scdp) et des distributeurs de produits pétrolier, une campagne de revue de la conformité de leurs plans spécifiques d’urgence en cas de pollution par les hydrocarbures, y compris la vérification de l’état de leurs stocks d’équipements d’intervention » indique le communiqué de Adolphe Moudiki.

Jean Daniel Obama

Auteur:
Jean Daniel OBAMA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique