Cameroun - Sécurisation des recettes publiques: Les payements s’effectueront désormais via la plateforme E-GUCE

Par Landry NDZANGA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Apr-2022 - 07h20   9122                      
3
Les acteurs de la sécurisation des recettes CIN
Le protocole d’accord y relatif a été signé ce jeudi 07 avril 2022 à Yaoundé, entre l’Etat du Cameroun d’une part, représenté par le ministre des Finances Louis Paul Motaze, et d’autre part, par les établissements de crédits et du guichet unique.

Désormais, le paiement des impôts, droits, taxes, redevances et divers frais liquidés par les administrations d’assiettes que sont la direction générale des impôts et la direction générale des douanes, se fera à travers la plateforme E-GUCE.

Initialement mise en place en 2012, dans sa première configuration, ladite plateforme s’occupait limitativement de la collecte des opérations hors programme de vérifications des importations (PVI) sous douanes.

Progressivement, elle a connu des avancées significatives, au cours de la dernière décennie. En effet, celles-ci ont porté sur la généralisation de l’utilisation de la plateforme E-GUCE aux opérations PVI au port de Douala, l’extension aux aéroports de Douala et de Nsimalen, le déploiement dudit dispositif dans les autres secteurs des douanes, l’intégration de la collecte des opérations des acteurs tiers notamment les acteurs de la filière cacao-café, la direction générale des impôts, le GUCE, le SGS, la société CAMPOST et la prise en compte du payement mobile, entre autre.

En terme de performance, les montants collectés à travers ce dispositif se sont accrus, passant d’environ 123 milliards de FCFA au titre de l’exercice 2012, année de référence, à plus de 800 milliards de FCFA en 2021.

De nouvelles perspectives

Toutefois, l’environnement socio-économique qui a prévalu au moment de la signature du protocole initial en 2012, a beaucoup muté. Par exemple, de nouveaux acteurs tels, les administrations publiques et de nouvelles banques ont intégré la plateforme.  

Dans le but de maitriser les contraintes et risques observés, la révision a été élaborée dans le souci d’assurer d’abord, une couverture plus large des points de collecte en envisageant à terme, la connexion de tous les postes comptables des douanes et des impôts. Ensuite, mettre en place des outils plus performants pour assurer la traçabilité des encaissements et des reversements. Enfin, favoriser le déploiement des opérations de réconciliation.

 

Landry NDZANGA

Auteur:
Landry NDZANGA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique